skip to Main Content

Au-delà de la scène : Une Soirée pour scintiller avec le Centre SKILD

On dit que l’art est en fait un reflet de la vie. Mais parfois, la vie elle-même devient la plus grande performance. En tant qu’acteur, je passe ma vie à me mettre dans des situations différentes, à décrire diverses expériences. Pourtant, rien n’aurait pu me préparer à la profondeur émotionnelle et à la pure joie dont j’ai été témoin lors du récent événement « Night to Shine », organisé par l’incroyable centre SKILD ici au Liban.

Pendant des années, j’ai été impliqués avec diverses ONG, faisant du bénévolat et offrant mon soutien partout où je le pouvais. Mais à chaque évènement, une curieuse réalisation m’est apparue. Même si j’avais l’intention d’offrir des services, l’expérience elle-même est devenue une profonde leçon d’empathie et de croissance personnelle. Nulle part cela n’était plus évident qu’avec SKILD.

Au-delà des Étiquettes : Une Communauté Pas Comme les Autres

SKILD n’est pas seulement un centre; c’est une lueur d’espoir dans un pays aux prises avec ses propres défis. Ici, au milieu de « l’adversité insensée » à laquelle sont confrontées des organisations similaires au Liban, SKILD suscite un remarquable sentiment d’unité. Il ne s’agit pas seulement de rassembler les gens. Il s’agit de créer un espace où les ressources s’épanouissent, où les cœurs débordent de détermination et où la conscience se propage comme une traînée de poudre. Être témoin de cela a été un honneur, et avoir été invité à leur événement “Night to Shine” m’a rempli d’une immense fierté.

 Un espace artisanal : Où tout le monde brille

La soirée en elle-même était tout simplement magique. En tant qu’acteur, je me suis régalé sous les projecteurs, mais la joie pure et sans mélange rayonnant des hommes et des femmes de SKILD ce soir-là a surpassé n’importe quelle performance sur scène. C’était une célébration de l’inclusion, un témoignage de la normalité et de l’appréciation que ces personnes méritent chaque jour. L’atmosphère scintillait d’amour, d’acceptation et d’un sentiment d’appartenance partagé.

 Sensibiliser, combler les fossés

L’événement n’était pas seulement une question de réjouissances ; c’était un puissant appel à l’action. Les discours passionnés ont profondément résonné. La lutte pour l’égalité des chances, la volonté de briser les stigmates entourant les personnes ayant des besoins spéciaux – ce fut une révélation. L’idée même de qualifier ces individus extraordinaires de « différents » ou d’« indignes » maintenant semble un anathème face à leur esprit authentique.

 Une mission partagée, une famille unie

Être témoin de cette détermination collective a allumé un feu en moi. Ce n’était pas seulement la mission de SKILD; c’était un objectif partagé. Changer les perceptions bien ancrées, démanteler les barrières ; tels sont les objectifs que nous avons tous adoptés ce soir-là. Faire partie de cette famille remarquable et de cette ambiance d’amour était un privilège au-delà des mots.

C’était une célébration de l’inclusion, un témoignage de la normalité et de l’appréciation que ces personnes méritent chaque jour. L’atmosphère scintillait d’amour, d’acceptation et d’un sentiment d’appartenance partagé.

 

Le rideau final : Une lueur d’espoir

Alors que le rideau final tombait sur « Night to Shine », un profond sentiment d’espoir persistait. Le travail inlassable de SKILD, l’esprit inébranlable des individus qu’ils servent et l’engagement collectif à créer une société plus inclusive – telles sont les notes puissantes qui ont résonné longtemps après la disparition de la dernière chanson.

Cette expérience ne consistait pas seulement à faire du bénévolat ou à assister à un événement. Il s’agissait de faire partie de quelque chose de plus grand, un témoignage de la capacité de l’esprit humain à surmonter l’adversité et à briller de mille feux. Et pour moi, cela a été un rappel puissant : les plus grandes performances se produisent souvent hors scène, dans le monde réel, où la compassion, l’acceptation et la lutte pour l’égalité occupent une place centrale.

Wissam Saliba

Although Wissam's first experience in front of the camera came at the age of 5, his passion for acting ignited at 12, solidifying it as his career goal.
After studying and graduating from Elie Lahoud's conservatory in Amshit, Wissam immediately left for LA following high school to pursue acting. There, he graduated from the prestigious Stella Adler Studio and UCLA, earning degrees in both acting and directing. He further honed his craft with intensive training at Brian Reise's studio in Hollywood.
Wissam's dedication paid off. He performed in several plays, short films, and independent features in LA. Notably, his portrayal of Lord Capulet received positive reviews in the Los Angeles Times, and his role in the Fox TV movie "Ballistica" gained recognition throughout the Middle East. After seven years, Wissam decided to return to Lebanon to be closer to family and further propel his acting and producing career.
Back in Lebanon, Wissam landed his breakout role as Ahmad in "Ahmad W Christina" produced by Marwa Group. He has since pursued his dream project and launched his own podcast, "At Wissam's." He remains actively involved in various acting projects across television, film, and theater. His recent work includes the play "Ekher Cigara" and the sequel to the hit series "2020" titled "2024." Looking ahead, Wissam is involved in an upcoming untitled musical premiering at the prestigious Ehden Festival and a Netflix series titled "Franklin."

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back To Top
×Close search
Search