skip to Main Content

 L’été a commencé il y a pas mal de temps. C’est cette période de l’année où les parents, surtout les mères (y compris les mères au foyer) endurent toutes sortes d’agitation à cause de l’anxiété et du stress qui les frappent lorsqu’ils réalisent que l’école est sur le point de se terminer; ou elle est effectivement terminée. Voici venir le souci de planifier du temps libre et du jeu libre pendant les vacances d’été, et la peur que l’ennui commence à paralyser. Les mères savent de quoi je parle; c’est cette période de l’année où l’inquiétude domine, à propos de remplir les longues journées d’été des enfants avec des activités bénéfiques. Certains d’entre nous réussissent; certains ne le font pas. Parfois on trouve un camp satisfaisant et parfois non …

Côté positif : Ce que j’aime de l’été et des camps

Trouver un bon camp d’été dans un endroit près de la maison, n’est pas une option accessible à tous les parents. J’ai découvert cependant qu’il est beaucoup plus utile lors de la recherche d’options de ne pas se concentrer sur la recherche du bon programme mais plutôt sur la recherche du programme qui a le personnel ou l’équipe qui est capable de gérer les enfants et de leur donner la meilleure expérience possible.

Ceci s’applique également aux enfants ayant des besoins spéciaux; ce qui compte, c’est de trouver des opportunités où ils peuvent vivre une expérience avec des enfants qui n’ont pas de besoins spéciaux. Dans les camps d’été, il y a plus de plaisir et moins de règles et de restrictions que celles trouvées à l’école, ce qui leur permet de suivre plus facilement et de se sentir un peu plus à l’aise dans le groupe.

Un problème majeur pourrait pourtant se poser en ce qui concerne les camps d’été concernant les enfants ayant des besoins spéciaux, je fais ici référence à la question de trouver un enseignant – ou une  enseignante – de l’ombre ou un moniteur (ou une monitrice) de proximité. Bien que cela puisse être une tâche très stressante pour les parents pour l’école, il pourrait être un peu difficile d’en trouver un dans les camps d’été. De nombreux jeunes et adolescents pourraient être à la recherche d’opportunités pour servir leur communauté, faire du bénévolat ou même trouver un emploi, ceux-là ils seraient plus qu’heureux de profiter de cette expérience.

De plus, je trouve que c’est une bonne chose quand il s’agit de l’été qu’il y a beaucoup d’activités sensorielles, peu importe où vous allez ou ce que vous faites. Je partagerai dans cet article une liste d’activités que j’ai eu la chance d’essayer et de vivre avec mes enfants, et qui peut aider ou inspirer de nombreux parents qui ont du mal à trouver des moyens de remplir l’horaire de leurs enfants avec des activités amusantes.

Idées de Mes Vacances d’été en Famille

Mon enfant qui a des besoins spéciaux a toujours été fasciné par les roues et la traction. Nous avons donc beaucoup investi pour lui faire faire du vélo en l’exposant à des personnes faisant de l’exercice et faisant des activités de plein air comme le vélo, le patin à roulettes, la course, le ballon…. Et comme nous avons beaucoup de corniches le long des plages dans notre pays, nous l’avons beaucoup emmené là-bas. Au début, il a continué à observer, après de nombreux encouragements, il a commencé à essayer jusqu’à ce qu’il réussisse et maintenant il est un cycliste incroyable. C’était pour lui une thérapie pour apprendre l’équilibre et la coordination bilatérale. Il y a quelques semaines à peine, nous sommes passés à la conduite sans besoin de stabilisateur.

La plage est une autre idée de plein air qui permet aux enfants d’obtenir beaucoup de vitamine D pour la santé de leurs os et de leur système immunitaire, et où ils reçoivent beaucoup d’apports sensoriels. Une plage de sable ou une plage rocheuse pleine de galets est un excellent moyen pour l’enfant de passer la journée sans s’ennuyer et de profiter de son magnifique monde imaginaire. Faire des châteaux de sable ou simplement creuser des trous à sa guise, ramasser des cailloux et des coquillages ou simplement jouer avec et goûter l’eau salée leur suffit pour apaiser toutes leurs tensions. Vous pouvez tout de même profiter de ce temps pour leur rappeler les matières scolaires en comptant ou en additionnant le nombre de cailloux ramassés ; ou bien simplement tracer des lettres et des mots dans le sable ou faire des expériences scientifiques en plein air.

Notre pays regorge également de jolis villages. Mais notre mode de vie citadin nous fait oublier comment en tirer le meilleur parti. Parmi les activités que nous faisons dans notre village, il y a la collecte de toutes sortes d’herbes ou de fleurs mortes ou tombées, et de faire de l’artisanat avec eux. Nous avions l’habitude de dessiner et de peindre sur des galets ; parfois nous faisions de la randonnée et  découvrions des insectes et des animaux. Nous avions aussi l’habitude de faire un feu en utilisant des bâtons séchés et du bois. Parfois, nous faisions semblant de faire du chocolat chaud en mélangeant de la terre et de l’eau dans des tasses… Au village, nous faisons tout ce qui ravive notre imagination. On peut aller jusqu’à imiter le chant des loups la nuit. Parfois, quand on ne voulait pas faire d’activités physiques, on étendait simplement une couverture et on apportait une torche et on s’allongeait dessous et on s’amusait à faire des histoires.

L’une des activités rafraîchissantes que les enfants aiment faire pendant l’été, et qui est une activité saine pour toute la famille et qui aident les enfants a devenir responsables est le jeu aquatique. Mes enfants aiment utiliser une éponge, de l’eau et du savon; alors j’essaie quand je peux de leur épargner des outils. Parfois, je leur demande aussi de nettoyer les fenêtres ou les portes vitrées ou les balustrades de balcon pendant que je fais autre chose. Et même quand je nettoie le sol, j’essaie parfois d’ajouter du savon et de l’eau supplémentaires pour qu’ils puissent glisser dessus et c’est une activité très engageante et amusante que les enfants aiment.

A la cuisine, j’essaie de les impliquer en leur faisant cuire leur propre gâteau avec mes conseils. Ou je peux les impliquer dans la préparation de la nourriture; par exemple, je leur demandais de laver des légumes ou d’éplucher des pommes de terre ou des carottes, ou même de couper des légumes pour faire du ragoût ou des soupes. En fait, j’ai découvert que si vous avez du mal à faire goûter à un enfant un certain type de nourriture, laissez-le préparer le déjeuner; il sera plus susceptible de le goûter lorsqu’il travaillera avec. Essayez de mettre différents types de légumes et de légumes verts devant vos enfants (y compris ceux qu’ils aiment vraiment) et laissez-les les couper pour faire leur propre salade et presser leur propre citron. Vous serez surpris. J’ai fait manger du poivron à mon enfant en faisant sa propre salade et en ajoutant son ingrédient préféré une cuillerée de mélange de thym libanais. Farcir des courgettes ou faire de la pâtisserie sont également d’excellents moyens d’engager ces petites mains et d’installer le sentiment d’appartenance et de responsabilité chez les enfants; et ils sont un excellent moyen d’en apprendre davantage sur leur contribution à la famille et à la société. Ils sont la forme pratique de la pâte à modeler si je puises dire.

J’ai aussi réalisé à quel point il est efficace de mettre à disposition des enfants des surfaces pour dessiner et gribouiller. J’ai un petit mur menant à la chambre que j’ai laissé à mes enfants pour qu’ils y dessinent ce qu’ils veulent. Quand il était plein, nous avons décidé il y a quelques semaines que ce pourrait être une bonne idée si nous faisions peindre nos enfants pour qu’ils puissent l’utiliser à nouveau ; et en effet, c’était une très bonne idée.

… les enfants aiment l’engagement avec leurs parents … cela leurs donnent un grand sentiment d’amour et d’appartenance

En un mot …

En été, tout peut être utilisé pour s’amuser, s’engager et pour développer leur estime de soi et leur force corporelle. En cuisine : couper des fruits, les insérer dans des brochettes, faire des sandwichs ou des assiettes artistiques, faire leurs propres jus… Dans les tâches ménagères : aider à nettoyer les meubles de la poussière, voire nettoyer les tapis ou les couvertures d’hiver en les pressant sous leurs pieds dans l’eau et savon, balayer le sol. On peut aussi fabriquer ses propres maracas en utilisant des tasses, des haricots, du riz ou même des cailloux ; ou bien trouvez des articles de maison pour fabriquer des instruments de musique avec lesquels jouer à la maison. Peindre, colorier, dessiner même sur des portes ou des fenêtres en verre et nettoyer après nous-mêmes…. Toutes ces activités sont amusantes, bénéfiques et saines pour éloigner les enfants des écrans.

Souvenez-vous que quoi que nous fassions, les enfants aiment l’engagement des parents avec eux. Ils aiment être ceux qui donnent les instructions parfois spécialement pendant le jeu et il est très important pour nous de suivre les leurs, cela réduira la lutte de pouvoir et leur fera suivre nos règles plus facilement à la maison lorsqu’ils acquièrent ce sentiment de contrôle pendant le jeu. Les enfants adorent les combats d’oreillers, cache-cache, sauter à la corde, lancer/attraper des balles, fuir et attraper, jouer aux cartes, danser… Tous ces jeux primitifs comme les applaudissements de gym cérébrale et ainsi de suite, sont si engageants et épanouissants pour les enfants et demandent un minimum d’effort et leurs donnent un grand sentiment d’amour et d’appartenance et de croissance dans sa famille; ainsi, ils seront aussi prêts pour un grand retour pour un travail acharné pour l’année à venir.

Pascale Yammine

A calm woman, but wild at heart, Pascale Haddad Yammine is passionate about arts and sciences, especially human sciences like biology and psychology. In her free time, she loves activities and hiking. Pascale is a graduate of the Lebanese University and completed her studies in engineering. Following her graduation, she worked for a few years before becoming the mother of two wonderful children, and since 2017, she has been a stay-at-home mother. Pascale considers herself lucky because she was able to learn about her son’s autism early in his life, before he started school. She says, “After noticing a lot of delays and atypical behavior in my eldest son, I, being a research freak, started investigating until I found out that he has autistic traits. I was so blessed to discover that at an early age, even he went to school, so we could start the early intervention and give him all the help he needed to improve.” She also adds that since the confirmation that her son was on the autism spectrum, her life has been filled with challenges. Yet through the grace of God, the family has had all the help they need from other family members, from friends, and from people in the community. Pascale also underscores that her calm character and inquisitiveness played a key role in her ability to support her son, to help him at home, and later on, to find the professional help he needs. She concludes her account by saying, “My son definitely changed the course of my life, but I bet it's for good. I can already see the growth I've been blessed with.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back To Top
×Close search
Search